Engine

La première des vertus est l'Humanité

Vous souvenez-vous du bénédicité que nos grands-parents faisaient systématiquement avant chaque repas ? Je me suis longtemps demandé le Pourquoi de cette prière. Similaire à une bénédiction, nous nous pardonnons à nous-même ce que nous venons de faire pour le repas… Une tuerie !

Lors de mon expérience d’hypnose, j’omis ma première journée dans l’exploitation africaine. Je suis accueilli par l’Arbre attenant à la maison coloniale : il partage son immense tristesse pour ma situation car il fut témoin du passage de nombreux esclaves avant moi et savait qu’il en verrait encore beaucoup après.

Cette communication dite intuitive, nous l’avons depuis notre enfance mais la voyons s’évanouir en grandissant à cause des dogmes de la Science. Nous arrêtons de communiquer avec la Nature et nous éloignons même tellement d’Elle que nous en arrivons à la redouter pour la diaboliser.

Le serpent qui dans certaines cultures est divin, se retrouve dans les nôtres dans le rôle diabolique, n’est-ce pas étrange ? Certes, le yin et le yang sont complémentaires mais la véritable question est : le Mal existe-t-il ? Question de point de vue. Le Cancer qu’il soit humain pour la planète ou cérébral pour ma personne, n’est décidément pas une mauvaise chose. Nous devons évoluer comme l’a fait la planète !

La vie après la vie. La mort, ce mirage populaire…
Arrêtons de se voiler la face et commençons à voir l’air du verre à moitié rempli de liquide !

Ainsi, lors de mes expériences sur l’humanité de notre espèce, je questionnai mes semblables sur leur empathie via des simulations de Petits maux… Cette sorte de crises d’épilepsie où le cerveau se déconnecte un instant. La plupart du temps, elles aboutirent à des tests à… La douleur !

Les soignants devinrent mes bourreaux en quelque sorte. Certes l’intelligence vient avec son revers de la médaille, la cruauté, mais je ne pensai pas que les docteurs puissent prendre autant de plaisir à me charcuter.

Toujours est-il que je me rendis compte que j’agissai de la sorte avec les Plantes. Fini le cannibalisme, commence le végétalisme ! Et pourtant, elles vivent, elles ont des émotions. C’est peut-être une certaine forme de lâcheté car elles ne réagissent pas… La plupart du temps car un arbre en Afrique est capable de sécréter une phéromone lorsqu’il est dévoré par des animaux afin d’alerter ses semblables pour qu’ils délivrent eux aussi une toxine dans leur sève.

Oui, ce n’est pas parce que nous ne sommes pas sensibles à la communication des Plantes qu’elles sont forcément inertes. C’est même une grave erreur de penser de la sorte.